post

Tout savoir sur le parapente quand on débute

Si vous avez envie de sensations hors du commun, le parapente est une expérience à tenter absolument. Comme elle n’est cependant pas exempte de risque, il est préférable de savoir ce qui vous attend, surtout si vous êtes débutant.

Qu’est-ce que le parapente ?

Le parapente est un plaisir intermédiaire entre le parachute et le vol à voile, ce qui en fait un sport riche en émotions. En revanche, les conditions de vol sont très différentes et plus sécurisantes. Si vous êtes novice, vous pourrez pratiquer accompagné d’un moniteur diplômé d’État qui assurera le pilotage. Le parapente est en effet constitué d’une sellette sur laquelle vous serez confortablement installé. L’aile en tissu est ainsi actionnée et orientée, les commandes permettant de contrôler la vitesse et la direction.

Quel est le matériel utilisé ?

Pour pratiquer un vol en parapente, le matériel nécessaire répond à un maximum de sécurité car, bien évidemment, le principe est de limiter les risques. Un casque est absolument nécessaire, tout comme des lunettes enveloppantes qui permettent de profiter du panorama exceptionnel tout en étant protégé des vents d’altitude. De plus, la voile et la sellette sont équipées d’écarteurs qui permettent d’orienter la trajectoire. Enfin, des cales pieds contribuent à la stabilité du parapentiste.

Le moniteur qui vous accompagnera aura également un variomètre qui lui permet de connaître l’altitude du vol. Un GPS est également recommandé afin de conserver une vision nette de la direction. Enfin, un anémomètre est indispensable afin de connaître la vitesse du vent. Les pros ont également une manche à air qui indique avant le décollage quelles sont la vitesse et la direction des vents.

Comment se déroule un vol en parapente

Un vol en parapente peut durer cinquante minutes selon les vents. Après le décollage depuis un endroit surélevé, le but est de prendre les vents ascendants tout en contrôlant la direction et veiller à ne pas entrer en collision. En fonction des courants, vous survolerez un paysage incroyable avant de commencer la descente. L’atterrissage est doux et l’intérêt est aussi de suivre les indications et explications du moniteur.

Quels sont les prérequis ?

Si vous effectuez un vol en compagnie d’un moniteur, il n’y a pas de prérequis pour que vous puissiez le faire. En revanche, pour un vol en solo, il est indispensable d’être capable de piloter c’est-à-dire d’avoir une maîtrise totale du parapente. La première étape est donc de savoir décoller, mais aussi et surtout d’effectuer un atterrissage.

Enfin, il est nécessaire de connaître les règles du vol et les priorités à respecter si l’on est à proximité d’autres pratiquants. Ce code s’applique également aux autres aéronefs que vous pouvez croiser. Il est fondamental de le connaître afin de limiter au maximum les risques d’accidents. Enfin, si vous êtes avec un moniteur, notamment lors d’un baptême en parapente, il commencera par vous expliquer comment se déroule le vol. Il vous montrera notamment les techniques de décollage et vous fournira l’ensemble des consignes de sécurité.

Quels sont les risques ?

Il existe toujours des risques, mais le but est de les réduire au maximum. Le danger est que la voile en tissu soit prise dans des turbulences et qu’elle perde sa capacité de portance. C’est pour cela que l’équipement est contrôlé régulièrement et qu’il est conseillé de ne pas pratiquer seul si vous êtes débutant. Les parapentistes, comme toutes les personnes qui s’adonnent aux sports extrêmes, doivent conserver leur sang-froid en toute situation afin de gérer au mieux les risques. Un des risques majeurs est aussi la présence de lignes à haute tension.

parapente
Où pratiquer le parapente ?

Il est possible de pratiquer sur l’ensemble du territoire, la montagne et la proximité de plans d’eau étant privilégiées. De nombreuses structures proposent ce type d’activité sportive mais il est aussi possible de pratiquer hors cadre. Dans tous les cas, il est nécessaire de demander l’autorisation des propriétaires des terrains à partir desquels vous allez décoller et atterrir. Si vous préférez être encadré, les écoles labellisées pourront vous aider. Surtout, les préconisations pour éviter les accidents sont de privilégier des zones non habitées.

Une assurance responsabilité civile est nécessaire si vous volez seul et, si vous êtes novice, soyez quand même conscient qu’une initiation est indispensable.